Marcelline_Aboh

Bénin/La cinématographie en deuil:

La cinéaste Marcelline Aboh, n’est plus

Triste est la nouvelle. Le Dimanche 20 Août 2017 nous a apporté la triste et choquante nouvelle de la mort de la grande et émérite cinéaste béninoise Marcelline Akinocho de son nom de jeune fille et généralement connu sous le pseudo “Aboh”, du nom de son époux,           décédée d’une crise cardiaque  dans sa 77ème année. Elle est Originaire de Porto Novo, sa ville natale et est domiciliée à Kpokomey, un quartier de cette ville capitale du Bénin.  Marcelline Akinocho Aboh a brillé en tant que actrice de comédie dans la troupe  « Les Échos de la capitale » d’un groupe de femmes comédiennes qui ont eu à faire le plein des salles de cinéma au Bénin et dans la sous-région ouest africaine. C’est dans cette compagnie qu’elle a fait ses premiers pas dans le cinéma.  Elle a su très tôt montré son talent pour la scène gagnant du coup le cœur du public béninois à travers “Détin Bonsoir (« Détin » qui veut dire « Palmier »). Les Béninois ont fait de ce non un sobriquet pour la cinéaste.

Marcelline Aboh nous quitte ce dimanche 20 août 2017 pour le repos éternel. Désormais, c’est à travers son héritière Delphine Aboh, elle aussi devenue artiste cinéaste confirmée, déjà connue dans de multiples court-métrages, comme une bonne relève de qualité qui fait honneur à sa mère chérie. www.africhevalier.canalblog.com  présente à toutes les familles éplorées, aux comédiens, aux artistes béninois et à notre chère Delphine Aboh en particulier nos sincères condoléances. Que les anges de l’Eternel accordent un accueil chaleureux à l’illustre artiste Marcelline Akinocho Aboh qui vient de nous quitter au moment où nous avons le plus besoin d’elle. 

Janvier K. SOSSOU