Pleure_oeil_JPEG

BENIN - POLITIQUE - Opinion

Rupture et faillite de la tradition maçonnique au Bénin.

Il est un fait indéniable que l'évolution qualitativement supérieure des sociétés a été l'œuvre des grands esprits nourris de la tradition déiste du Siècle des Lumières et de la tradition maçonnique. Les deux  révolutions, américaine et française sont les événements majeurs de l'entrée consciente de l'homme dans l'histoire.

Les nobles idéaux de liberté, égalité, fraternité, sur lesquels nos sociétés modernes sont fondées n'auraient jamais été possibles sans l'œuvre déterminante des loges maçonniques qui avaient pour idéal la libération de l'homme de tous les obscurantismes, de toutes les formes d'oppression et d'étouffement des aspirations de l'homme vers un plus-être, une étape de l'évolution qui permet à l'homme devenu Citoyen d'être l'artisan conscient de son destin et non le jouet des forces brutales et primitives sur lesquelles il n'a aucune prise.

Tel que généralement compris, l’idéal maçonnique vise à faire de chaque homme la pierre parfaite, aussi parfaite que possible qui doit entrer dans l'édification du Temple de Salomon, au plan du symbole. Dieu qui est le Créateur, le Grand Architecte de l'univers ne peut se contenter de pierres mal taillées qui trouveraient difficilement leur place dans ce Temple.

La notion même de Temple doit nous remplir d'un profond respect et nous écraser du poids de la grandeur de l'œuvre à accomplir et à achever. Oui achever l'œuvre nous impose des responsabilités individuelles et collectives de tous les instants. Chacun où qu'il se trouve doit apporter sa pierre à l'édifice. C'est une formule qu'on a pris l'habitude de dire au détour de nos discours qui se veulent solennels sans en mesurer l'ampleur et la gravité.

L'humanité ne peut pas oublier qu'elle a une mission, celle de s'accomplir pour répondre à l'attente  de son Créateur. Nous sommes attendus par Dieu, resplendissants de la sublime lumière dont IL nous a faits les héritiers. Passer à côté de notre mission nous condamnera pour la fin des temps à vivre dans les regrets éternels. Ce sera cela notre Enfer, loin de notre Créateur.

Le tryptique Liberté, Egalité et Fraternité est-il au-dessus de nos forces à  réaliser ? Quand tous les grands esprits de l'humanité ont proclamé que les hommes naissent libres et égaux, sommes-nous si primitifs, à peine sortis de l'animalité pour ne pas comprendre l'appel de l'universalité de notre humanité commune?

On reste saisi d'admiration et d'émerveillement devant le surgissement de notre humanité, de ce qu'Aimé Césaire a su si bien décrire "la négrailleinattendument debout dans les cordages" que le Professeur Albert Tévoédjrè nous a rappelé avec émotion dans Son Rapport Général de la Conférence des forces vives de la nation. Cette négraille debout a construit la société où nos aspirations à la liberté, égalité et fraternité ont joyeusement pu éclore.

Le fondement idéologique de cette construction politique, de ce que d'aucuns auraient pu croire impossible est tout entier décliné dans le Titre II de notre Constitution du 11decembre 1990 en termes des Droits de l'homme. Il convient de saluer l'œuvre de nos Constitutionnalistes de 1990.Thomas Jefferson, en son temps, alors ambassadeur de son pays en France, parlant de la grandeur de la Constitution américaine en a nommé les auteurs des demi-dieux. Notre Constitution, à tout point de vue, est aussi noble et aussi vertueuse que sa grande sœur ou sa grand-mère américaine. Tout autant que l'Américaine mérite le respect du Citoyen américain, tout autant, la nôtre mérite notre  respect et notre vénération.

Alors on doit s'indigner quand on assiste à ses violations quotidiennes du Premier Magistrat du Bénin qui a juré devant Dieu et devant  les hommes de la protéger et de la défendre, je suppose, envers et contre tout.

Les mois de grande turbulence qui ont précédé la Conférence Nationale ont enregistré le manifeste des Francs-maçons du Bénin, prenant position pour l'avènement d'un ordre nouveau où l'individu cesserait d'être considéré comme un vil objet politique devenir le sujet de son histoire. Le Renouveau démocratique a été l'œuvre commune de toutes les sensibilités et obédiences devant lesquelles il convient de s'incliner  nouveau.

Le regrettable spectacle des errements et des atteintes graves  aux droits de l'homme sous la Rupture nous force à nous demander où est passée la grande tradition maçonnique au Bénin. L'auteur de ces lignes ne veut pas entrer dans le débat Christianisme et tradition maçonnique. Son objectif est tout simplement de rappeler les faits de l'histoire de l'humanité

Dans la  mesure où le maçon a mission de travailler à l'amélioration de la société par l'éducation, la tradition maçonnique semble avoir perdu sa vocation par son silence sur la grève du secteur de l'éducation. Jules Ferry qui a rendu l'école obligatoire avait-il eu tort et aurait-il eu tort pour les décideurs béninois ? Les maçons sont généralement positionnés dans la société pour influencer positivement les décisions politiques, économiques et sociales et  sociétales. Au Benin, où sont-ils?

Si les loges maçonniques sont actives et agissent de leur manière souterraine, alors elles manquent singulièrement d'efficacité. Toutes les décisions du gouvernement de la Rupture qui vont  à contre-courant de l'histoire des sociétés devaient être combattues à visage découvert avec des arguments qui pulvérisent par leur bon sens l’irrationalité de ce qui se fait soi-disant pour révéler le Bénin au monde.

Le secret dont s'entouraient les Francs-maçons pour se protéger des représailles de l'église catholique et de l'Etat n'a plus de raison d'être. Plus les loges maçonniques se manifesteront sur les problèmes auxquels les citoyens sont confrontés, plus elles impacteront positivement  le fonctionnement de notre société et feront prévaloir la Raison dans la gestion des affaires de la Cité au lieu de ces forces primitives et brutales de la jungle comme en ce moment sous Patrice Talon.

Maçons du Bénin, osez enfin sortir vos étendards pour sauver la Cité des mains des ennemis de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité humaines. Retrouvez la grande tradition de l'émancipation et de l'épanouissement de l'homme, de tout l'homme!

Roger AHOUANSOU